Le DLU-Dom, un outil de liaison au service de la qualité et de la continuité des soins à domicile

équipe de soignants autour du DLU-Dom
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Afin de renforcer la continuité des soins, d’éviter les hospitalisations inappropriées et de sécuriser le retour au domicile des personnes fragiles (personnes âgées, enfants et adultes en situation de handicap), la Haute Autorité de Santé rend public le Dossier de Liaison d’Urgence destiné aux personnes fragiles à domicile (DLU-Dom).

Pour les situations d’urgence

Destiné prioritairement au médecin urgentiste, et n’utiliser qu’en situation d’urgence, cet outil répond à plusieurs objectifs : renforcer la sécurité des patients, assurer la continuité et la qualité de soins lors des situations d’urgence, éviter les hospitalisations inappropriées, identifier les différents acteurs intervenant dans l’accompagnement de la personne, et également sécuriser le retour à domicile.

Un outil en deux parties

Le DLU-Dom est composé :

  • d’un document de liaison d’urgence, contenant une série d’items sur l’environnement et une série d’items médicaux, à renseigner en dehors de tout contexte d’urgence, qui liste également les documents à joindre.
  • d’une fiche de liaison d’urgence, comprenant :
    • La fiche aller, devant être remplie par la personne présente au moment de l’urgence
    • La fiche retour, comportant les informations utiles à la continuité de l’accompagnement et des soins lors du retour du patient à son domicile.
Docteur en urgence à domicile

En pratique

  • En cas d’urgence, le DLU-Dom sert de support de communication. La fiche aller est remplie en attendant les secours, puis l’ensemble est transmis au médecin urgentiste (ou à toute autre personne prenant en charge la personne fragile dans le service d’urgences).
  • Lors du retour au domicile, le DLU-Dom doit être actualisé, et une fiche de liaison d’urgence vierge doit être remise par le service ou le médecin traitant.

Même si le projet vise, à terme, à dématérialiser le DLU-Dom en l’intégrant au Dossier Médical Partagé (DMP), l’outil est pour l’heure utilisé principalement en version papier. Dans ce cas, il doit être accessible, tandis que le document de liaison d’urgence doit être contenu dans une enveloppe fermée.

Soignants à domicile, les recommandations de bonnes pratiques incitent à l’anticipation de réalisation de ce document, et à son actualisation régulière.

Commentez, partagez...
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Vous pourriez aussi aimer...